C’est prouvé: La thérapie par l’art a des effets évidents sur la dépression


Des récentes recherches ont suggéré que la thérapie par l’art avait des “effets évidents” sur la dépression sévère, aidant certaines personnes à retourner au travail après une période de congés.

Au cours de cette recherche, conduite par la Sahlgrenska Academy à l’Université de Gothenburg, 43 patients atteints de dépression sévère et modérément sévère ont suivi un cours de thérapie par l’art. Pendant qu’un groupe témoin, composé de 36 personnes atteintes du même niveau de dépression et des mêmes symptômes, n’a pas pris part à cette thérapie par l’art.

Les activités inclues dans les séances de la thérapie comprennent plusieurs enseignements comme: “créez une image de ce que vous ressentez aujourd’hui.”

Après 10 séances de thérapie, les chercheurs ont conclu que les patients qui étaient atteints de dépression sévère et modérément sévère ont montré plus d’amélioration que les patients du groupe témoin.

D’après les chercheurs, la majorité des participants étaient tellement affectés par leur dépression qu’ils étaient incapables de travailler au début de l’étude.

La thérapie individuelle par l’art a eu lieu en psychiatrie ou en premier soin et a été conduite par un thérapeute ayant suivi un entraînement spécial.

Chaque séance a débuté par un bref exposé et un exercice de relaxation, à la suite desquels les participants ont créé des œuvres d’art avec des crayons et des aquarelles.

“Les matériaux étaient simples, permettant aux personnes de gribouiller et de se sentir libre de s’exprimer selon leurs envies, et d’ensuite parler de l’image de sa signification.”, explique Christina Blomdahl, doctorante à l’institut des sciences des soins et de la santé, ergothérapeute diplômé et thérapeute par l’art.

Après des séances de traitement de 10h, les patients se sont améliorés en moyenne de presque 5 échelons sur une échelle de classement utilisée pour la dépression.

Christina Blomdahl rapporte qu’il s’agit d’un important bond en avant impliquant un changement “considérable” dans la vie de tous les jours, et parfois cela entraîne même un patient à retourner au travail.

Anxiété, sommeil, aptitude à prendre des initiatives et implication émotionnelle font partie des facteurs estimés. Au sein du groupe témoin qui n’a pas bénéficié de thérapie par l’art, aucun changement n’a été perceptible.

“La conclusion est que la thérapie par l’art a facilité leur progression”, affirme la thérapeute.

“Le fait de peindre des images d’après des thèmes et de parler de ces images avec le thérapeute encourage l’introspection et la stimulation du cerveau en dehors de l’esprit conscient.”.

Publicité (en savoir plus)

Bien que cette étude ait été réalisée sur des adultes, Mary-Rose Brady, directrice des opérations de la British Association of Art Therapists, a confirmé au HuffPost Uk que la thérapie par l’art s’avérait particulièrement efficace chez les enfants atteints de troubles de la santé mentale.

“Nous savons que les enfants qui ne peuvent pas comprendre ou nommer leurs sentiments sont plus enclins à “jouer avec”, donc la thérapie par l’art peut apporter un soulagement à un enfant dont la seule alternative en réponse à un trop-plein de sentiments serait de fondre en larmes ou d’exploser de colère.

“Les matériaux artistiques permettent aux enfants d’extérioriser des émotions perturbantes ou déroutantes, en leur faisant prendre forme et en leur permettant de créer des liens entre pensées, sentiments et comportements, peut-être pour la première fois.”

Debbie Thwaites, fondatrice de l’association caritative Shine Again, explique comment cela fonctionne.

“Un jeune garçon que j’ai vu souhaitait juste peindre du caca, il n’était pas capable de dire “cette personne me fait me sentir comme un caca” mais il a été capable de sortir toutes les couleurs, marron et noir, de faire un grand bazar et de dire “c’est comme ça que je me sens”.”.

À la suite de ces récentes conclusions, Christina Blomdahl espère que la thérapie par l’art sera davantage utilisée dans les services de santé.

Selon elle, la “nécessité de preuves” est la raison pour laquelle la thérapie par l’art a été “plus ou moins délaissée par la psychiatrie”, elle ajoute qu’il s’agit ici “d’une des plus importantes études conduites dans ce domaine”.

“C’est une étape qui pourrait mener à la formation d’un plus grand nombre de personnes et à la réutilisation de cette méthode”.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Royaume-Uni a été traduit et adapté de l’anglais.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Ce contenu est initialement apparu ici.

Veuillez noter que Dromabuzz est une plate-forme de curation et d’agrégation de contenu. Notre objectif est de promouvoir les meilleurs articles de différents sites utilisant l’intelligence humaine et artificielle. Si vous pensez que ce contenu devrait être retiré de la plate-forme, n’hésitez pas à contacter nos éditeurs.

Retrouvez les articles de Dromabuzz sur notre page Facebook.

Envie de réagir?

Lol ! Lol !
0
Lol !
J'adore J'adore
0
J'adore
Wouah Wouah
0
Wouah
Triste Triste
0
Triste
WTF WTF
0
WTF
Enervé Enervé
0
Enervé

Comments 0

C’est prouvé: La thérapie par l’art a des effets évidents sur la dépression

Connexion

Vous n'avez pas de compte?
Inscription

Réinitialiser le mot de passe

Revenir à
Connexion

Inscription

Revenir à
Connexion

Hey!

Rejoignez-nous sur Facebook
close-link
NOUVEAU                                                      
Dromabuzz en Arabe                 


Cliquez ici pour découvrir              







 
close-link
CLIQUEZ ICI !
Choisis un format
Test de personnalité
Sondage
Histoire
Top
Meme
Video
Audio
Image