On a parlé de Grey’s Anatomy, de bastons et de super-héros avec Eric Dane, star de The Last Ship


De Dr. Glamour à commandant badass de la marine, retour sur la carrière d’Eric Dane avec le principal intéressé.

Son nom ne vous dit peut-être pas grand-chose, mais son visage risque de vous faire tilter d’emblée. Pendant sept ans, Eric Dane a squatté nos écrans sous les traits d’un chirurgien tombeur, j’ai nommé l’illustre Mark Sloan, dans la série médicale de notre millénaire, Grey’s Anatomy. Depuis quelques années, il s’improvise commandant dans la Navy pour The Last Ship, show testostéroné bourré d’action avec Michael Bay à la prod. Dans le cadre du lancement de la chaîne Warner TV en France, sur laquelle sera diffusée la série, nous avons rencontré l’acteur et discuté de son parcours.

Biiinge | Commençons par le commencement. Donc… Charmed. Vous vous en souvenez ?

À peine. J’ai fait autant d’épisodes que possible, une dizaine environ.

Vous aimiez votre personnage, Jason Dean [le boss devenu amant de Phoebe, ndlr] ?

Je ne m’en souviens pas vraiment. Vous savez, c’était le travail. À l’époque, ce n’était qu’un job à mes yeux. Je ne me suis pas frotté au personnage avec énormément de profondeur. Je me rendais sur le tournage et je faisais le boulot.

Et ensuite, vous avez enchaîné avec Grey’s Anatomy, qui célèbre son 300e épisode cette semaine et continue d’avoir de bonnes audiences.

Oui, je pense qu’ils ont trouvé la bonne recette avec une série qui vieillit en même temps que la génération de téléspectateurs qui la suit. Grey’s Anatomy a peut-être même touché une nouvelle génération, très certainement grâce aux services comme Netflix. Ça leur permet de se renouveler en trouvant un nouveau public.

Êtes-vous déçu que votre personnage ait été tué dans la série ?

Non, parce que c’est un peu contre-nature pour un acteur de jouer le même rôle. J’ai incarné le même personnage, Mark Sloan, pendant sept années consécutives. C’est en quelque sorte contre-productif par rapport au métier de comédien. Donc je pense que mon timing était bon. J’ai tendance à avoir envie de changement assez rapidement, en fait.

Travailler avec le casting de Grey’s Anatomy, le Seattle Grace… ça vous manque ?

J’ai beaucoup aimé travailler avec eux et je suis d’ailleurs encore ami avec la plupart d’entre eux. C’était un groupe très spécial avec une dynamique qui l’était tout autant, et je pense que c’est pour ça que la série a rencontré un tel succès aussi rapidement. C’était grâce à l’alchimie qu’on avait. On s’entendait tous très bien, on passait énormément de temps ensemble. Et vous savez, à cette période, c’était ma famille. Je passais quand même entre 12 et 16 heures par jour avec ces personnes.

Et vous avez gardé un petit souvenir du tournage quand vous êtes parti ?

Ça, oui. J’ai mon stéthoscope personnalisé avec mon nom dessus et j’ai aussi mon badge d’hôpital. Il finira probablement sur eBay un jour quand j’aurai besoin d’argent.

C’est pas bête, ça. Mark Sloan était un peu une tête brûlée, un peu comme votre personnage dans The Last Ship, Tom Chandler.

Chandler ? Une tête brûlée ? Oui, un peu. Il est passionné dans tout ce qu’il fait, là je suis d’accord.

Vous voyez d’autres similitudes entre ces deux personnages ?

Vous savez, je pense que les deux personnages sont très différents. Ce ne sont pas les mêmes circonstances. Je pense que les ressemblances que les gens peuvent remarquer, c’est sans doute la partie de moi que j’injecte dans mon jeu d’acteur. Je ne suis pas une tête brûlée, mais je pense être une personne plutôt passionnée.

Vous vous reconnaissez dans Chandler ?

Oui, mais c’est une bien meilleure personne que moi [rires, ndlr].

Et après quatre saisons, vous ne vous lassez pas de le jouer ?

Publicité (en savoir plus)

Non, pas du tout. Je pense que cinq saisons, parce que la série va s’arrêter après la cinquième qu’on vient de terminer de tourner, c’est le nombre parfait. On aurait évidemment pu continuer pendant plusieurs années, on a clairement le public pour nous accompagner. On a atteint un certain niveau de réussite qui a permis à la série de se poursuivre aussi longtemps, mais continuer à distraire le public tout en gardant la même qualité, ça peut devenir difficile sur le long terme.

© TNT

The Last Ship n’est pas très connue en France pour le moment, comment la vendriez-vous à de potentiels téléspectateurs ?

Ce n’est probablement pas la meilleure série à l’antenne, mais c’est pas loin d’être la meilleure série à l’antenne. C’est comme ça que j’essaie de la vendre [rires, ndlr]. Je pense que c’est une bonne façon de décrire le show.

The Last Ship a quand même de bonnes scènes d’action. Vous les faites toutes vous-même ?

C’est produit par Michael Bay ! Et oui, j’en fais la majorité. Je suis capable de faire tout ce que la production m’autorise, mais j’ai un très bon double pour les cascades et je ne veux pas lui piquer son boulot. En général, la chorégraphie de ce genre de scènes prend du temps parce qu’il y a beaucoup de mesures de précaution à prendre. On a souvent recours à de la pyrotechnie, des trucs qui se cassent, des voitures qui explosent, des vrais flingues… Il n’y a pas de balles, je vous rassure, on tire à blanc, mais quand même.

Je me suis toujours demandé comment les gens faisaient pour ne pas se frapper réellement durant ces scènes d’action.

Oh, ça arrive de temps en temps. C’est difficile de bien gérer les coups. Je me suis déjà fait frapper.

Vous êtes marié, vous avez deux filles. Est-ce que c’est difficile de concilier votre job et votre vie de famille ?

Vous savez, j’ai eu beaucoup de chance. Entre The Last Ship et Grey’s Anatomy, j’ai pu travailler à Los Angeles. Parfois, je me réveille et je vais sur le tournage avant que les enfants se réveillent et je rentre quand elles sont endormies. J’ai conscience que, pour beaucoup, travailler loin peut avoir des répercussions sur un mariage, donc je m’estime chanceux de pouvoir bosser dans ma ville.

Si vous pouviez apparaître dans une série actuellement en production, vous choisiriez laquelle ?

Je pense que ça serait MINDHUNTER. Je dois aussi attaquer Stranger Things. Je ne l’ai pas encore vue parce que je sais qu’une fois que j’aurai commencé, je ne pourrai plus m’arrêter. MINDHUNTER, j’ai maté la première saison en seulement deux jours. Niveau personnage, je serais plutôt du côté du FBI. Les tueurs en série sont trop réalistes et flippants.

Y a-t-il une série qui est culte à vos yeux ?

Pas vraiment. Je ne regarde pas trop la télévision, je préfère les films. Je pense d’ailleurs que ce qui se passe dans l’univers Marvel est intéressant, c’est très bien ficelé. J’ai trouvé Doctor Strange très cool.

Dans quoi pourra-t-on vous voir après The Last Ship ?

Je n’y ai pas encore pensé et je ne compte pas le faire pendant un petit moment. Je prends une petite pause.

The Last Ship débarquera dès le mois de décembre sur Warner TV en France, et la saison finale sera diffusée sur TNT outre-Atlantique à compter de l’été 2018.

Ce contenu est initialement apparu ici.

Veuillez noter que Dromabuzz est une plate-forme de curation et d’agrégation de contenu. Notre objectif est de promouvoir les meilleurs articles de différents sites utilisant l’intelligence humaine et artificielle. Si vous pensez que ce contenu devrait être retiré de la plate-forme, n’hésitez pas à contacter nos éditeurs.

Retrouvez les articles de Dromabuzz sur notre page Facebook.

Envie de réagir?

Lol ! Lol !
0
Lol !
J'adore J'adore
0
J'adore
Wouah Wouah
0
Wouah
Triste Triste
0
Triste
WTF WTF
0
WTF
Enervé Enervé
0
Enervé

Comments 0

On a parlé de Grey’s Anatomy, de bastons et de super-héros avec Eric Dane, star de The Last Ship

Connexion

Vous n'avez pas de compte?
Inscription

Réinitialiser le mot de passe

Revenir à
Connexion

Inscription

Revenir à
Connexion
Choisis un format
Test de personnalité
Sondage
Histoire
Top
Meme
Video
Audio
Image