“Si l’ISIE ne parvient pas à avoir un président d’ici 10 jours, il n’y aura pas de municipales le 25 mars 2018” avertit Nabil Baffoun


“Si l’Instance supérieure indépendante des élections (ISIE) ne parvient pas à élire son président dans un délai maximum de dix jours, il sera impossible d’organiser les élections municipales, comme prévu, le 25 mars 2018” a annoncé Nabil Baffoun, membre de l’Instance, sur les ondes d’Express Fm.

Baffoun a affirmé que le maintien de la date des municipales est tributaire de l’élection par l’Assemblée des représentants du peuple du président de l’Instance qui aura lieu demain, le mardi 14 novembre. Il a évoqué l’importance d’avoir un consensus autour d’une personnalité afin de réunir les 109 voix. “La plénière de ce mardi sera décisive” a-t-il martelé.

En effet, le feuilleton de l’élection d’un président à la tête de l’ISIE continue. À quatre reprises, l’Assemblée des représentants du peuple a échoué à élire un président à l’ISIE. Aucun candidat n’est parvenu à obtenir la majorité requise de 109 voix. Actuellement, six candidats sont en lice à savoir: Farouk Bouasker, Najla Brahem, Anis Jarboui, Anouar Ben Hassan, Nabil Laazizi et Mohamed Tlili Mansri.

“Ce blocage ne serait pas lié aux personnes, mais plutôt à des calculs principalement partisans”, a estimé Adel Brinsi, membre de l’ISIE. Selon lui, la question de l’élection d’un président à la tête de l’ISIE et de l’opération du tirage au sort des candidats est tombée dans un “cercle vicieux” qui doit être brisé pour préserver l’image de la Tunisie et plus particulièrement la réputation de l’Instance électorale.

Publicité (en savoir plus)

Adel Brinsi a estimé qu’ “il n’est dans l’intérêt d’aucune partie d’entraver le travail de l’ISIE” qui, à ses yeux, “devrait être prête à toute éventuelle échéance”.

D’après le président par intérim de l’Instance, Anouar Ben Hassan, il n’est plus possible de reporter encore une fois l’élection d’un nouveau président de l’ISIE. “Reporter encore l’élection d’un président serait catastrophique pour l’Instance et pour tout le processus électoral” a-t-il dit.

Il a fait savoir, par ailleurs, qu’une délégation de l’ISIE s’est réunie à sa demande avec le président de l’ARP pour exposer les entraves et les difficultés auxquels elle fait face en raison du retard de tout le processus électoral et de ses lourdes répercussions matérielles.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Ce contenu est initialement apparu ici.

Veuillez noter que Dromabuzz est une plate-forme de curation et d’agrégation de contenu. Notre objectif est de promouvoir les meilleurs articles de différents sites utilisant l’intelligence humaine et artificielle. Si vous pensez que ce contenu devrait être retiré de la plate-forme, n’hésitez pas à contacter nos éditeurs.

Retrouvez les articles de Dromabuzz sur notre page Facebook.

Envie de réagir?

Lol ! Lol !
0
Lol !
J'adore J'adore
0
J'adore
Wouah Wouah
0
Wouah
Triste Triste
0
Triste
WTF WTF
0
WTF
Enervé Enervé
0
Enervé

Comments 0

“Si l’ISIE ne parvient pas à avoir un président d’ici 10 jours, il n’y aura pas de municipales le 25 mars 2018” avertit Nabil Baffoun

Connexion

Vous n'avez pas de compte?
Inscription

Réinitialiser le mot de passe

Revenir à
Connexion

Inscription

Revenir à
Connexion

Hey!

Rejoignez-nous sur Facebook
close-link
NOUVEAU                                                      
Dromabuzz en Arabe                 


Cliquez ici pour découvrir              







 
close-link
CLIQUEZ ICI !
Choisis un format
Test de personnalité
Sondage
Histoire
Top
Meme
Video
Audio
Image