Loading Posts...

En saison 2, Chewing Gum continue son exploration loufoque de la sexualité

Indubitablement la sitcom la plus WTF du paysage télévisuel british, Chewing Gum fait son come-back sur Netflix en excellente forme.

© E4 / Netflix

© E4 / Netflix

Arrivée sans préambule au dernier trimestre de 2016, la saison inaugurale de Chewing Gum a su se démarquer grâce à son héroïne survitaminée et son humour souvent absurde. Le petit bijou de Michaela Coel (créatrice et actrice principale) continue de repousser les limites du politiquement correct au travers d’une seconde (et bien trop courte) flopée d’épisodes. Tracey est de retour sur Netflix plus motivée que jamais à en découdre avec sa libido en constante ébullition. Son objectif numéro un : se débarrasser une bonne fois pour toutes de sa virginité.

Tel un ado prépubère submergé par ses hormones, le personnage central de Chewing Gum ne pense qu’au sexe sans réellement savoir comment ça se passe d’un point de vue pratique. Ça, on a bien pu le constater dans une scène hilarante de la saison précédente où Tracey suçotait le nez de son boyfriend pour l’exciter. En 2017, elle collectionne les ratés du même genre, n’hésitant pas, par exemple, à demander à une sans-abri lesbienne de la pénétrer avec un godemiché dans une salle de bains insalubre. Complètement barge ? Oui, c’est un peu le crédo de la série.

On l’aura deviné, le coït occupe une place prépondérante dans cette sitcom assurément loufoque. Et pourtant, Chewing Gum a un rapport différent à la sexualité si on la compare à Sex and the City ou encore Girls. Ce n’est pas pour autant qu’elle n’a pas des choses intéressantes à dire. Du personnage de Tracey émane une certaine candeur, notamment par son innocence vis-à-vis des rapports sexuels. Elle n’a jamais couché et, clairement, ne sait pas comment s’y prendre. Cela ne l’empêche pas de penser le contraire.

En un sens, l’héroïne de Chewing Gum illustre, de façon presque caricaturale, une génération qui découvre le sexe via le porno et les discussions entre potes, souvent extrapolées. En conséquence, Tracey hérite d’une vision biaisée du sexe, et cette saison la confronte à ses a priori. Non, le sexe n’est pas nécessairement doux, tout comme il n’est pas forcément brutal. À chaque nouvelle opportunité de perdre sa petite fleur, elle fait tout capoter en voulant trop coller à cette perception erronée de l’acte sexuel. Michaela Coel dénonce avec légèreté et dérision ce type de comportement.

chewinggum

Lors de cette seconde cuvée, Tracey persévère dans son exploration de la sexualité, aussi bien en participant à une soirée libertine légèrement sado-maso qu’en se faisant objectifier par un trentenaire blanc fétichiste des femmes noires. Décidément, cette saison ne recycle pas des scènes de sitcom trop convenues et s’aventure en terres inconnues, pour notre plus grand plaisir. Chewing Gum n’a pas perdu de son absurdité et nous régale avec des passages garantis de provoquer des rires nerveux.

Ses personnages secondaires hauts en couleur ne sont pas en reste. Candice souffre de problèmes d’image, pensant avoir pris du poids bien que régulièrement rassurée avec sincérité par Tracey. Leur amitié est un gros point fort de la série, c’est indéniable. Pendant ce temps, Aaron, le boyfriend de Candice, gagne en profondeur avec l’introduction de son père plus-macho-tu-meurs, donnant l’occasion à la série de critiquer subtilement la notion de masculinité. Enfin, Cynthia, alias la sœur de l’héroïne, tente de s’ouvrir au monde et la catho ultracoincée se fait finalement déflorer par un vulgaire inconnu.

Derrière tout cela, la comédie de Michaela Coel se démarque sur un aspect notable : son usage récurrent de capotes lors des rapports sexuels. Et ça, tout le monde ne peut pas s’en vanter. Parfois surréaliste, souvent too much, Chewing Gum continue sur sa lancée et rempile avec une seconde saison encore plus rafraîchissante et osée que la première. Profitons-en, elle n’a pas encore été prolongée pour une saison 3.

La saison 2 de Chewing Gum est disponible dès maintenant en intégralité sur Netflix.

Facebook Comments
0
LikeLike
0
HahaHaha
0
AimeAime
0
WowWow
0
YayYay
0
TristeTriste
Voted Thanks!

Leave a Comment

Loading Posts...