Loading Posts...

Les quatre effets inévitables de l’alcool sur notre peau

«  Boire de l’alcool est l’une des pires choses que vous puissiez faire à votre peau. » Cette affirmation (sentence ?)  de Michaella Bolder, spécialiste de la peau,  au «  ELLE UK » est sans appel.  En effet, l’alcool est une toxine avec peu de nutriment. Il affaiblit le foie qui joue le rôle de station d’épuration de notre organisme et n’est pas tendre non plus avec notre épiderme, la preuve par quatre :

1. Déshydratation

Tel un diurétique, l’alcool favorise la déshydrations de l’organisme et notamment de la peau. Si l’on encourage à boire beaucoup d’eau après les excès c’est notamment pour éliminer les toxines de l’alcool et permettre au corps de se réhydrater. Sans cela, la peau s’assèche, devient terne et les rides et petites ridules se trouvent alors davantage marquées.

Le bon geste en cas d’excès : boire beaucoup d’eau et bien hydrater sa peau de l’extérieur avec une crème riche ou enrichie en acide hyaluronique, une huile pour le visage ou un masque de nuit avant d’aller se coucher.

2. Gonflement

L’alcool a des effets inflammatoires sur le corps et la peau n’y échappe pas. Cernes gonflés, teint gris, rougeurs… autant de petits désagréments qui, à terme, laissent des marques visibles sur notre visage.

Le bon geste en cas d’excès : l’eau est toujours la meilleure amie des excès. Par ailleurs, put opter pour une monodiète ou des jus detox pendant une journée afin de purifier son organisme. Côté visage, on réalise des ablutions d’eau fraîche, on hydrate et on jette son dévolu sur des patchs pour le regard que l’on aura placé la veille dans le frigo. L’effet glacé soulagera et décongestionnera les yeux creusés et/ou bouffis.

3. Poussée d’acné

Les boissons alcoolisées ont une forte teneur en sucre.  Or, il n’y a rien de pire pour la peau et le phénomène de « glycation ». Ce terme un peu barbare est l’un des mécanismes propre au vieillissement de l’épiderme après le phénomène d’oxydation et les problèmes hormonaux. Avec son apport en sucre, l’alcool augmente déraisonnablement le glucose présent dans notre sang. De quoi abîmer nos cellules, celles-là mêmes qui ont besoin de toutes leurs forces pour se régénérer et nous garantir une peau souple et rebondie. L’épiderme est alors moins propice à combattre les effets du temps ainsi que les agressions extérieures. Dans ce cas, impossible d’échapper aux poussées d’acné et autres petites marques gênantes.

4. Microbiote perturbé

L’alcool peut sévèrement diminuer les (bonnes) bactéries présentes dans nos intestins qui forment notre microbiote c’est-à-dire notre flore intestinale. « Le microbiote humain (…) est l’ensemble de tous les micro-organismes présents sur et dans notre corps, sur la peau, dans la bouche, dans les zones anale et génitale, ainsi que dans l’intestin. (…) Il joue un rôle décisif dans nos défenses », déclare la dermatologue Yaël Adler dans son livre « Dans ma peau » (éd. Solar). Or, si nos défenses sont fragilisées, c’est la porte ouverte aux infections mais aussi aux nombreux problèmes de peau comme l’eczéma.

Ce contenu est initialement apparu ici.

Veuillez noter que Dromabuzz est une plate-forme de curation et d’agrégation de contenu. Notre objectif est de promouvoir les meilleurs articles de différents sites utilisant l’intelligence humaine et artificielle. Si vous pensez que ce contenu devrait être retiré de la plate-forme, n’hésitez pas à contacter nos éditeurs.

Facebook Comments
0
LikeLike
0
HahaHaha
0
AimeAime
0
WowWow
0
YayYay
0
TristeTriste
Voted Thanks!

Leave a Comment

Loading Posts...