Loading Posts...

L’histoire Tunisienne inspirante de Nader Masmoudi, le génie des maths

Découvrez l'histoire de Nader Masmoudi, le génie des mathématiques

Dans le Super Tounsi d’aujourd’hui, découvrez Nader Masmoudi, un vrai génie des mathématiques internationalement reconnu.

#SuperTounsi : explorez une histoire Tunisienne inspirante qui change le monde !

Nader Masmoudi, né en 1974 à Sfax, est un mathématicien tunisien, le premier et seul médaillé d’or de son pays aux Olympiades internationales de mathématiques de 1992. Il est professeur de mathématiques à l’université de New York.
Né en 1974 à Sfax, élève du lycée pilote Bourguiba de Tunis, Nader Masmoudi est sélectionné deux fois pour représenter la Tunisie aux Olympiades internationales de mathématiques en 1991 et 1992 : En 1991, il obtient une moyenne de 28 sur 42 et décroche une médaille de bronze. En 1992, il devient le premier Arabe et Africain à remporter une médaille d’or aux Olympiades, en obtenant une moyenne de 34 sur 42.

Une histoire Tunisienne inspirante

Après avoir obtenu son baccalauréat en mathématiques, il part poursuivre ses études en France au lycée Louis-le-Grand. Dans ce lycée, il termine ses études en 1994 en décrochant la première place au concours de l’École normale supérieure de Paris et au concours de l’École polytechnique. Cet exploit lui vaut la même année le prix du président de la République tunisienne pour les lauréats de l’enseignement supérieur. Choisissant de poursuivre ses études à l’École normale supérieure de Paris, il y obtient une maîtrise en mathématiques en 1996.

Il étudie ensuite à l’université Paris-Dauphine où il obtient un doctorat en mathématiques en 1999 sous la supervision de Pierre-Louis Lions et portant sur les Problèmes asymptotiques en mécanique des fluides et une habilitation en mathématiques en 2000.

Après ses études, Masmoudi commence sa carrière scientifique à l’unité CEREMADE de Paris-Dauphine, avant de s’installer à New York. Il travaille à partir de 2002 comme chercheur en mathématiques au Courant Institute of Mathematical Sciences de l’université de New York et, à partir de 2008, comme professeur dans le même institut, qui enseigne surtout l’analyse fonctionnelle, la géométrie différentielle et les nombres complexes, participe à certains projets de recherche comme le Mathematics Genealogy Project et encadre certains doctorants de son institution universitaire.

Des médailles et des distinctions, en veux-tu en-voilà :

En 2011, il reçoit la médaille du meilleur article scientifique publié dans les Annales Henri Poincaré, et en 2012, il obtient une bourse de recherche de la part de National Science Foundation.

En 2014, il fait une présentation intitulée The two brothers: Landau damping and inviscid damping durant le symposium de la médaille Fields qui est organisé annuellement pour présenter les travaux d’un médaillé très récent et ses références scientifiques. Il est aussi nommé un chercheur honoraire à l’Institut de mathématiques Clay en automne de la même année.

En 2015, il est le lauréat de la chaire d’excellence de la Fondation Sciences Mathématiques de Paris.

En 2017, il reçoit, conjointement avec l’Allemand Simon Brendle, le Prix Fermat 2017 « pour ses travaux remarquables de profondeur et de créativité en analyse des équations aux dérivées partielles non-linéaires et en particulier pour ses contributions récentes à la résolution rigoureuse et complète de problèmes de stabilité hydrodynamique soulevés dès la fin du xixe siècle par les pères fondateurs de la mécanique des fluides moderne »

Nous vous tirons notre chapeau, Monsieur Masmoudi !

via GIPHY

Voilà, grâce à cette histoire Tunisienne inspirante, tu as plus d’ambition et d’optimisme pour réaliser tes rêves !
N’hésite pas à réagir en bas de cet article et à le partager avec tes amis.

Rejoins-nous sur Facebook pour découvrir une autre histoire Tunisienne inspirante !

15
WowWow
0
LikeLike
0
HahaHaha
0
AimeAime
0
YayYay
0
TristeTriste
Voted Thanks!
Loading Posts...